•  

    JEAN DELRIEU

     

     

    SOLUTION D'UNE ÉNIGME

     

    Si l'on trouve des Vidaillac à Mouillac dès les années 1480, on n'y rencontre pas de Delrieu. D'où venait donc Jean Delrieu, premier mari d'Antoinette Vidaillac, et père de Madeleine qu'épouse en 1690 Pierre Vayssié Dinié ?

    À feuilleter les registres des notaires du dix-septième siècle, on se trouve face à trois homonymes: l'un du hameau de Ribet, un autre de celui de Courtès, et un troisième de Pechpoujol. C'est ce dernier qui a épousé en janvier 1668 Antoinette Vidaillac et qui, par ce mariage, est devenu le successeur d'Antoine Vidaillac, lequel n'avait que des filles; le contrat de mariage précise effectivement que le jeune couple vivra avec ses beaux-parents, n'ayant, selon la formule alors en usage, qu'"un même pot et feu et habitation" avec ceux-ci.

    On comprend du même coup quel cheminement a conduit Jacques Vayssié à aller chercher à Mouillac une épouse pour  son fils, ainsi qu'une seconde épouse pour lui-même. En effet, Marguerite Peyronnenc, sœur aînée de sa première épouse, Jeanne Peyronnenc, était mariée avec Pierre Delrieu de Pechpoujol, l'un des frères de Jean. Ainsi se tissent les réseaux familiaux...

    Et l'on admire aussi l'habileté de ces Vayssié à choisir pour femmes des héritières!

     SOLUTION D'UNE ÉNIGME

     

     


    votre commentaire
  •  

    HOMONYMIE ET PARENTÉ

     

     

    IL Y A RAMOND ET RAMOND 

     

    On était tenté de croire que Catherine Ramond, femme du premier Laurent Vayssié, et François Ramond, mari de sa belle-sœur Marguerite Vayssié, étaient frère et sœur. Les doubles mariages de ce genre - un frère et une sœur avec une sœur et un frère - se rencontrent en nombre dans les registres de notaires au quinzième et au début du seizième siècle: en 1477, Géraud Varen épouse Jeanne Delrieu tandis que sa sœur Guillemette épouse Pierre Delrieu; en 1502, Antoine Ruans épouse Ricarde Calmon quand sa sœur Catherine épouse Jean Calmon, pour ne prendre que deux exemples.

    Il n'en est pourtant pas ainsi s'agissant de Catherine et de François Ramond. Il n'est ni exclu ni avéré qu'il puisse exister entre eux un cousinage plus ou moins lointain, mais ils n'appartiennent pas à la même fratrie.

    Catherine est la fille d'un Jacques Ramond, de Lamandine, ainsi que le confirme le testament de son père en 1551, testament dans lequel sont nommés huit enfants, mais aucun François. 

    Inversement, un Jean Ramond qui teste en 1534 a bien parmi ses héritiers un François, mais je manque de preuves pour décider s'il s'agit du mari de Marguerite Vayssié.

    Marguerite et son mari sont décédés avant 1548: elle n'apparaît pas, contrairement à ses sœurs, dans le premier testament (en avril 1548) de son frère Pierre - qui par ailleurs nomme comme sa nièce une Cécile Ramond, probablement fille du couple, et mentionne incidemment un "champ des héritiers de François Ramond".

     

     

     

     

    D'UNE ÉCHÉ À L'AUTRE

     

    Au contraire, Antoinette Éché, femme de Pierre Vayssié Boutinian, est selon toute vraisemblance la petite-nièce de  Marguerite Éché, femme du premier Pierre Vayssié, oncle de son mari. C'est ce qui ressort de son "affrayrament" avec son mari en 1576, du premier testament de l'oncle Pierre, du testament de Raymond Éché en 1549 et d'un acte de mariage de 1552.

    Dans l'acte d'"affrayrament", Antoinette est dite "fille de Jean Éché may jove (plus jeune)". L'oncle Pierre désigne Raymond Éché comme son beau-frère, donc frère de sa femme Marguerite. Raymond nomme dans son testament  deux fils," Jean may vielh et Jean may jove". En novembre 1552, un "Jean Éché may jove, fils de feu Raymond" épouse Jeanne Cammas, de Lalbenque, tandis que sa sœur Antoinette épouse Pierre Cammas.

    Il paraît donc légitime de conclure qu'Antoinette, femme de Pierre Vayssié Boutinian, naîtra de ce mariage. Double raison pour l'oncle Pierre et la tante Marguerite de choisir le couple comme héritier.

     

    HOMONYMIE ET PARENTÉ

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires