• LUEURS OU LEURRES?

     

    LUEURS OU LEURRES?

     

     

        Avant 1539,  date de l'ordonnance de Villers-Cotterêts qui rend obligatoire l'emploi du français dans les actes officiels, les notaires rédigent en latin. Il s'ensuit que les noms propres sont traités de diverses façons: certains ont la forme qu'ils prendront en français, ainsi Éché ou Bès moins les accents; d'autres ont simplement une terminaison latine: Ramondus pour Ramond, sans que cela crée d'ambiguïté. Pour d'autres, on peut hésiter: la forme latine "de Boria" devient Laborie, puis Bories. Comment savoir si le "Vayssiera" qu'on rencontre est un ancêtre des Vayssié ou des Vayssière, les deux lignées existant sur le territoire de Caylus?

       Ainsi trouve-t-on le testament d'un Bernard "Vayssiera", prêtre, en faveur de son neveu et filleul également prénommé Bernard: la similitude de prénom avec Bernard Vayssié  donne évidemment quelques espoirs, mais on ne peut rien conclure sans preuves supplémentaires.

        On trouve aussi plus tard le testament d'un  Jean "Vayssiera", également en faveur d'un neveu prénommé Bernard. De plus, ce Jean apparaît dans plusieurs actes d'achat. Mais là encore manquent des indices décisifs.

         Il ne reste qu'à patienter en espérant que de nouveaux actes permettent de trancher.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :