• QUELQUES LUEURS

                                                               

                                        

                                                 QUELQUES LUEURS

     

    Pourquoi Rigal-Boissière? Pourquoi ce hameau où vivent nos ancêtres Vayssié dès le premier tiers du seizième siècle porte-t-il un nom double?

    D'après l'ouvrage d'André Pégorier, Les noms de lieux de Caylus et des communes de son canton, le nom de Boissière est attesté en 1275; il sera parfois écrit Bouissière (ou Bouyssière), ce qui suggère qu'il pouvait être dû à l'abondance de buis (lou bouis), à moins que...?

    Des pièces d'un procès intenté quelques années avant la Révolution à un Jean Vaissié, descendant de Pierre Vayssié dit Boutinian et de sa seconde femme, Florette Tournamire, fournissent quelques indications. À la fin du quinzième siècle,  la métairie de Boissière aurait appartenu à un Géraud  Gasc, qui l'aurait "donnée à cens et à nouveau fief à Pierre et Rigal Calmon, frères"; le prénom de Rigal aurait par la suite servi à désigner la métairie.

    Le dépouillement des archives de notaires montre qu'il semble y avoir eu une période intermédiaire (dans les années 1530, par exemple), pendant laquelle on utilise les termes de "mas" ou de "manse" de Boissière ou encore des Calmons; le nom de Rigal, lui, est employé aux alentours de 1550.

    Ce qui apparaît en outre, c'est une vente faite en 1533 par Jean et Pierre Calmon à Laurent et Pierre Vayssié, et un peu plus tard (peut-être en 1537) la reconnaissance (lausime) par des Gasc de ce changement de tenanciers pour la "manse" de Boissière.

    Mais comment Bernard Vayssié, père de Laurent et de Pierre, est-il arrivé à Boissière? Y est-il né? Aurait-il épousé une Calmon, descendante de Rigal?

    Ou bien un Éché portant le même prénom aurait-il aussi joué un rôle dans ce changement de dénomination? C'est un fait que Marguerite Éché (fille d'un Jean), épouse de Pierre et belle-sœur de Laurent contribue à l'extension du domaine en multipliant, seule ou associée à son mari, les achats de terres; et c'en est un autre que le second Pierre, fils de Laurent et héritier de son oncle et sans doute parrain, épouse une Antoinette Éché dont je ne connais pas l'ascendance.

    Voilà encore bien des points à éclaircir!

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :