•                                                                        PRÉAMBULE            

     

     PRÉAMBULE

     

    Il ne s'agit pas ici de botanique, mais de généalogie. De la mienne, cela va de soi.

    La forêt, c'est le temps, l'histoire, l'espace; l'intérêt de la généalogie ne consiste pas à accrocher des noms sur des branches, mais à essayer de se faire une représentation, nécessairement incomplète ou biaisée, de ce qu'ont pu vivre les porteurs de ces noms.

    Je n'ai pas eu à partir de rien, loin s'en faut : un oncle maternel, une cousine, un cousin de mon père, mes parents eux-mêmes avaient défriché le terrain.

    Défriché, c'est l'image qui s'impose! Mes ancêtres, quercynois ou bretons, sont des paysans. Mes parents eux-mêmes ont travaillé la terre, assez longtemps pour qu'à voir leur labeur j'aie su très tôt que je voulais faire un autre métier.

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire